Approche
  • Segmentation semi-automatique de contours d’organes à partir d'images IRM médiosagittales acquises pour un locuteur multilingue
  • Superposition des contours pour des articulations équivalentes (ici, articulation d'un "r")
  • Ellipses de dispersion autour de l'articulation moyenne des consonnes pour montrer la variabilité des contours induites par le contexte vocalique

Résultats
Par exemple, le "r" français est plus influencé par les voyelles que le "r" vibrant croate.
→ Utilisation pour l’aide à la prononciation lors de l'apprentissage d'une langue seconde

M Labrunie et al. (2018). Automatic segmentation of speech articulators from real-time midsagittal MRI based on supervised learning. Speech Communication, 99, 27-46

Mis à jour le 14 novembre 2019